CIT Com

Posts Tagged ‘avent

1er décembre !

La première case du calendrier de l’Avent est ouverte, Noël approche et tout autour du globe les nuits s’embrasent. Tandis que les Lyonnais se préparent pour le 8 décembre et qu’en Allemagne « les rues s’illuminent« , à l’autre bout du monde les jardins australiens s’éclairent de mille feux. En effet, certaines villes comme celle de Perth encouragent la décoration des jardins et des maisons en organisant des concours des plus beaux ornements de Noël. Et la concurrence est rude ! Le prix remporté par le gagnant lui permet… au moins de payer la facture d’électricité du mois de décembre. En effet, jusqu’à Noël jardins et demeures concourant restent éclairés une bonne partie de la nuit. Ce n’est sans doute pas très écologique, mais la magie de Noël est là. Pendant que les familles françaises sortent en ville admirer les illuminations, les familles australiennes se promènent de jardin en jardin admirer les décorations.  Si ces dernières ont une origine moins religieuses que celles de Lyon, pour le reste les thèmes sont semblables aux nôtres : flocons de neige, pères Noël, rennes, etc. Une tradition clairement venue de l’hémisphère nord, puisqu’en Australie, c’est l’été en cette période de fêtes.

Parmi les autres traditions importées d’Europe, on retrouve aussi le très britannique Christmas cake accompagné de crackers, ainsi que les retrouvailles entre amis du 26 décembre ou boxing day. Les pâtisseries de Noël sont souvent l’occasion de dévoiler les talents de chacun en matière de glaçage, de coloris et de biscuits décoratifs. Les crakers, eux, sont des sortes de pétards contenant de petits objets, des couronnes en papier, des cadeaux ou encore des blagues. Pour les craquer, chacun tient l’extrémité d’un cracker dans une main,  son voisin en tenant l’autre extrémité (on forme ainsi un cercle), puis tous tirent en même temps. Enfin, boxing day est un jour de liberté dont on profite pour faire les soldes, retrouver des amis, déguster les restes de Noël, offrir encore des cadeaux…

Mais s’il est une tradition bien australienne, ce sont les barbies (ou barbecues) sur la plage. Et oui, hémisphère sud oblige. La saison est propice aux sorties, aux baignades et aux barbecues plus qu’au vin chaud au coin du feu.

Juste pour le plaisir, une petite blague sortie d’un cracker : how do you call a rein-deer with no eye?

…No-eye deer (no idea)!

Et Merry Christmas à tous !

« Oh! Jingle bells, jingle bells, jingle all the way,
Christmas in Australia on a scorching summers day, Hey!
Jingle bells, jingle bells, Christmas time is beaut !,
Oh what fun it is to ride in a rusty Holden Ute. »

Palmier de Noël

Palmier de Noël

Focus : la Fête des Lumières à Lyon

La Fête des Lumières à Lyon a lieu chaque année le 8 décembre depuis 1852. A cette époque, les habitants de la ville avaient choisi de placer des lumières à toutes les fenêtres pour célébrer la mise en place de la statue de la Vierge Marie sur la colline de Fourvière. Depuis, la fête a pris énormément d’ampleur. Elle représente une sorte de ralliement pour tous les Lyonnais et est l’occasion pour la ville d’inviter architectes, artistes, éclairagistes et bien d’autres à laisser s’exprimer leur talent pour mettre en valeur Lyon de manière spectaculaire, unique et toujours renouvelée.

Si vous souhaitez vous y rendre cette année, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de la Fête des Lumières 2011.

Quelques sites français pour en savoir plus :

La Fête des Lumières présentée sur le site de la ville de Lyon

Les illuminations de Noël dans Paris

Quelques sites en anglais pour en savoir plus :

Comment fête-on Noël en Australie ?

Comment confectionner des crackers ?

Quelques chants de Noël australiens…

Recettes de Christmas cakes pour gourmets et gourmands

Recettes de desserts de Noël australiens

En savoir plus sur le 26 décembre en Australie (boxing day)

Et une vidéo pour découvrir quelques jardins illuminés

Moan’Phisémy

Publicités

Dans de nombreux pays, impossible d’ignorer l’arrivée des fêtes de fin d’année ; les guirlandes lumineuses rivalisant de féérie couronnent les rues, les vitrines de magasins s’ornent de flocons de neiges, de reflets dorés, de paquets cadeaux et d’offres promotionnelles à n’en plus finir (« Pour un coffret acheté, le deuxième à moins 50% »).  En Allemagne, dès le début de l’Avent, il faut ajouter à cela l’apparition soudaine de petits villages illuminés ; les marchés de Noël, ou Weihnachtsmärkte en version originale, sont enfin là.

Une tradition vieille de 800 ans

Les premières évocations du marché de Noël remontent au XIIIème siècle. Bien allemands à l’origine, ces marchés avaient pour objectif de proposer aux habitants des villages les marchandises dont ils pourraient avoir besoin pendant la période hivernale. L’un des tous premiers marchés de Noël, et l’un des plus célèbres au monde aujourd’hui, est le marché de Noël de Nuremberg, qui dès le Moyen-Âge était installé devant les églises afin d’attirer les pratiquants à la sortie de la messe. Pour les artisans, c’était l’occasion d’acquérir une plus grande clientèle pour leurs produits. C’est au XIXème siècle que les marchés de Noël se sont réellement ancrés dans la vie des grandes villes et ont pris la forme que nous leur connaissons aujourd’hui, avec une offre plus clairement liée aux fêtes de fin d’année.

Mais leurs caractéristiques, en fin de compte, n’ont pas tant changé. Les marchés de Noël sont toujours le lieu où commerçants et artisans proposent divers produits régionaux, des bougies parfumées aux figurines de bois en passant par les bonnets tricotés, sans oublier bien sûr un large choix de jouets et de décorations de Noël.

Lebkuchen - Photo 5CIT

Paris : entre marché de Noël et marché… tout court

Les marchés de Noël, on connaît aussi en France ; j’ai récemment eu l’occasion de me promener dans les allées du marché de Noël de la Défense, le plus grand de la région parisienne. Le stand antillais (accras de morue, boudin antillais) côtoyait le stand de produits toulousains ; plus loin, des stands proposaient des produits de maquillage particulièrement bien représentés par leurs vendeuses ; un autre stand étalait des produits orientaux, des décorations d’intérieur aux narguilés ; plus loin encore, une vendeuse haranguait les passant d’une voix forte en vantant les mérites d’un gril révolutionnaire (« rien ne colle ! »). L’atmosphère était nettement plus cosmopolite et entre sacs de faux cuir, produits de beauté et plats exotiques, le mélange d’odeurs finissait par donner mal à la tête. La féérie de la Universitätsplatz, à Heidelberg, n’est donc pas toujours au rendez-vous sur les stands franciliens. A l’étranger, les marchés de Noël se sont en effet développés plus tardivement (autour du XVIIIème siècle) et selon un concept beaucoup plus commercial. Le marché de Strasbourg reste néanmoins une référence, même en Allemagne, et est connu comme le marché de Noël le plus réputé de France.

Sur la célèbre Marienplatz, à Munich, l’odeur du vin chaud se mêle à celle des saucisses grillées, des crêpes au chocolat et des irrésistibles Kartoffelpuffer, ces galettes de pomme de terre cuites à la poêle et dégustées avec de la compote de pomme. Au milieu des stands, une tasse de vin chaud à la main, on réalise qu’il n’est plus vraiment question d’attirer par tous les moyens des touristes et visiteurs frissonnant sous des températures hivernales ; les Weihnachtsmärkte sont bien plus l’occasion de partager au quotidien une bonne humeur et une convivialité dignes des plus belles fêtes de fin d’année.

Et en bonus, petit lexique allemand autour des incontournables du marché de Noël en Allemagne :

  • Glühwein : Vin chaud à base de vin rouge, de citron, de cannelle et de clou de girofle ; les enfants ne seront pas en reste car les stands proposent systématiquement du Kinderglüwein, une version sans alcool du vin chaud qui s’apparente à un thé fruité. Enfin, le Weißer Glühwein est fait quant à lui à base de vin blanc. Notez que vous aurez droit à une tasse customisée et unique (voir photo ci-contre), imaginée pour la ville dans laquelle vous vous trouvez et pour l’année en cours.
  • Kartoffelpuffer : galette de pomme de terre râpée, frite à la poêle et accompagné de compote de pommes. Mélange inattendu, mais réussi. En Bavière, ces galettes sont également désignées sous le nom de Raibadatchi !
  • Bratwürstchen : Le hot-dog version marché de Noël : sandwich à la saucisse grillée à garnir au choix avec une Currywurst (curry), une Bratwurst (porc ou veau), une Bockwurst/Weisswurst (porc et de veau assaisonnés), une Knackwurst (porc et bœuf)…
  • Lebkuchen : pain d’épices souvent décoré de petites phrases qui ne manqueront pas de plaire (voir photo)
  • Weinachtsplätzchen : petits gâteaux secs de Noël
  • Flammküche : la tarte flambée à la crème fraîche et aux lardons ; une spécialité alsacienne qu’on a toujours plaisir à retrouver sur les marchés de Noël allemands !
  • Feuerzangenbowle  ou Punsch: punch à base de jus de fruit et de rhum

 

Noël - Photo 5CIT

 

Liens : 

Un tour d’horizon des marchés de Noël allemands

Lexique allemand des « mots de Noël »

Un agenda des marchés de Noël en France, en Suisse et en Belgique

Recettes de vin chaud (en allemand)

Recettes de vin chaud (en français)

 

Sources :

Dein Weihnachten

Chefkoch

Saveurs du monde

 


septembre 2017
L M M J V S D
« Mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930