CIT Com

Archive for the ‘Le monde anglophone’ Category

– Alors où part-on en week-end cette fois-ci ?

– Je te laisse deviner. Il s’agit d’une ville très cosmopolite, dotée d’un fort dynamisme économique et riche en musées et monuments culturels.

– Trop facile. C’est New York !

– New York! Non. (Avec accent québécois) Nous allons à Toronto.

– Toronto ?! Je ne pensais qu’elle avait toutes les caractéristiques que tu viens de citer.

– Tu rigoles ! Je te rappelle qu’il s’agit non seulement de la capitale de l’Ontario mais également de la plus grande ville du Canada et de la cinquième plus grande ville d’Amérique du Nord.

– Je te crois, je te crois. Mais qu’allons-nous donc y voir ?

-Pour commencer, afin d’avoir une vue d’ensemble de la ville, nous pouvons visiter la CN Tower. Avec 553 mètres de hauteur, cette tour autoportante est la plus haute du monde. Ensuite, si tu veux constater par toi-même le dynamisme économique de Toronto, nous pouvons visiter son centre-ville et son panorama de buildings de verre. En plus des banques, cabinets d’avocats et assurances qui sont légion dans cette zone, on peut y trouver des monuments notoires tels que les tours Toronto-Dominion Centre, réalisées par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe, la Royal Bank Plaza, les tours jumelles de la BCE, la First Canadian Place et la Canadian Imperial Bank of Commerce.

– Wow !

– Je te l’avais dit, toi qui es un fan d’architecture, tu vas être servi.

– C’est sûr. Mais en ce qui concerne le shopping ?

– Pareil, on trouvera notre bonheur. La destination incontournable sera alors Yonge Street qui se trouve, avec 1,896 km de long, être la plus longue rue au monde ! Si on la remontait jusqu’au bout, on se retrouverait à la frontière entre l’Ontario et le Minnesota.

– Et en ce qui concerne les musées ?

– Là aussi, on sera servi. Tu n’as qu’à dire ce que tu veux voir. Si tu veux voir les sculptures d’Henri Moore et autres œuvres d’artistes canadiens et européens, la Art Gallery of Ontario nous attend. Si tu veux admirer des œuvres issues de civilisations telles que la Grèce antique, la Chine et l’Asie du sud, nous pourrons faire un saut au Royal Ontario Museum. Si au contraire tu préfères que l’on se concentre exclusivement sur l’art canadien, nous pouvons visiter la McMichael Canadian Art Collection. Si à l’art tu préfères les sciences, notre destination tout indiquée est le Centre des Sciences de l’Ontario qui s’efforce de simplifier l’explication des sciences. Ou sinon, si tu aimes les chaussures, alors nous devons faire un saut au  Bata Shoe Museum qui permet de voir le monde et l’histoire à travers les chaussures.

– C’est l’enfer. Il me tarde d’y être.

Moan’Phisémy

Pour plus d’informations, voici quelques liens intéressants en anglais et en français :

1) Toronto, ville cosmopolite (en français)

2) Une visite des monuments (en français)

3) Le climat de Toronto (en anglais)

Publicités

Qui a dit que les festivités de Noël étaient de tout repos ? Pour un Noël pas comme les autres, je vous emmène au pays des caribous, le Canada. Laissez-vous tenter par des célébrations de Noël qui bien que très proches des traditions françaises, sont également le mélange de plusieurs autres traditions étrangères (Irlande, Angleterre, Allemagne, etc.).

En plus des belles chorales qui s’entendent un peu partout dans les villes de cet Etat fédéral, Noël c’est aussi de belles décorations de maisons, de sapins et le partage des cadeaux. L’envoi de cartes de vœux est aussi l’un des rites empruntés aux autres cultures. Cependant, la tradition propre à la culture canadienne est le fait de s’échanger des cadeaux et de faire des dons pour Noël. Cette tradition est remplie de valeur et de sens autant pour la personne qui donne, que pour celle qui reçoit les cadeaux. Les cadeaux représentent en effet un symbole et témoignent de la joie et de l’amour des personnes qui vous font ce cadeau. Souvent de nombreux objets en décorations dans les maisons canadiennes sont d’anciens cadeaux de Noël.

Les célibataires canadiens ou étrangers seront heureux de passer Noël dans la région du Grand Nord canadien. Chaque hiver s’y déroule le festival « Sink Tuck ». Bien que la tradition de s’échanger des cadeaux reste, l’originalité des fêtes réside dans les nombreuses danses qui égaient la nuit jusqu’au petit matin. Des femmes célibataires peuvent  rencontrer des hommes célibataires. Cette coutume est conservée en l’honneur de Ste Catherine, sainte-patronne des femmes célibataires dans la région.

En Nouvelle-Ecosse par exemple, Noël est célébré en chantant, coutume héritée de la Grande-Bretagne. On y offre des cadeaux comme les « belsnickels » ou encore les « mummers » vous proposent pendant les fêtes de vous faire découvrir des chants datant de plus de 200 ans. Pour votre gouverne, les belsnickels sont à l’origine de petites figurines qui représentent des fermiers  et les mummers sont des mimes qui le jour de Noël portent un déguisement et sillonnent la région pour offrir des bonbons aux enfants.

Enfin, à Montréal, qui n’est pas moins attractive bien que plus connue, Noël est surtout marqué par la parade du Père Noël dans les centres commerciaux. Avant de retrouver leurs familles pour un repas convivial, les enfants peuvent d’abord aller admirer le char où le Père Noël se déplace.

Pour conclure, Noel au Canada est vraiment un moment à vivre, que l’on célèbre la fête religieuse ou que l’on souhaite simplement passer un bon moment de partage en famille.

Moan’Phisémy

Traditions canadiennes

Vidéo des mummers

Blog sur Noël au Canada

1er décembre !

La première case du calendrier de l’Avent est ouverte, Noël approche et tout autour du globe les nuits s’embrasent. Tandis que les Lyonnais se préparent pour le 8 décembre et qu’en Allemagne « les rues s’illuminent« , à l’autre bout du monde les jardins australiens s’éclairent de mille feux. En effet, certaines villes comme celle de Perth encouragent la décoration des jardins et des maisons en organisant des concours des plus beaux ornements de Noël. Et la concurrence est rude ! Le prix remporté par le gagnant lui permet… au moins de payer la facture d’électricité du mois de décembre. En effet, jusqu’à Noël jardins et demeures concourant restent éclairés une bonne partie de la nuit. Ce n’est sans doute pas très écologique, mais la magie de Noël est là. Pendant que les familles françaises sortent en ville admirer les illuminations, les familles australiennes se promènent de jardin en jardin admirer les décorations.  Si ces dernières ont une origine moins religieuses que celles de Lyon, pour le reste les thèmes sont semblables aux nôtres : flocons de neige, pères Noël, rennes, etc. Une tradition clairement venue de l’hémisphère nord, puisqu’en Australie, c’est l’été en cette période de fêtes.

Parmi les autres traditions importées d’Europe, on retrouve aussi le très britannique Christmas cake accompagné de crackers, ainsi que les retrouvailles entre amis du 26 décembre ou boxing day. Les pâtisseries de Noël sont souvent l’occasion de dévoiler les talents de chacun en matière de glaçage, de coloris et de biscuits décoratifs. Les crakers, eux, sont des sortes de pétards contenant de petits objets, des couronnes en papier, des cadeaux ou encore des blagues. Pour les craquer, chacun tient l’extrémité d’un cracker dans une main,  son voisin en tenant l’autre extrémité (on forme ainsi un cercle), puis tous tirent en même temps. Enfin, boxing day est un jour de liberté dont on profite pour faire les soldes, retrouver des amis, déguster les restes de Noël, offrir encore des cadeaux…

Mais s’il est une tradition bien australienne, ce sont les barbies (ou barbecues) sur la plage. Et oui, hémisphère sud oblige. La saison est propice aux sorties, aux baignades et aux barbecues plus qu’au vin chaud au coin du feu.

Juste pour le plaisir, une petite blague sortie d’un cracker : how do you call a rein-deer with no eye?

…No-eye deer (no idea)!

Et Merry Christmas à tous !

« Oh! Jingle bells, jingle bells, jingle all the way,
Christmas in Australia on a scorching summers day, Hey!
Jingle bells, jingle bells, Christmas time is beaut !,
Oh what fun it is to ride in a rusty Holden Ute. »

Palmier de Noël

Palmier de Noël

Focus : la Fête des Lumières à Lyon

La Fête des Lumières à Lyon a lieu chaque année le 8 décembre depuis 1852. A cette époque, les habitants de la ville avaient choisi de placer des lumières à toutes les fenêtres pour célébrer la mise en place de la statue de la Vierge Marie sur la colline de Fourvière. Depuis, la fête a pris énormément d’ampleur. Elle représente une sorte de ralliement pour tous les Lyonnais et est l’occasion pour la ville d’inviter architectes, artistes, éclairagistes et bien d’autres à laisser s’exprimer leur talent pour mettre en valeur Lyon de manière spectaculaire, unique et toujours renouvelée.

Si vous souhaitez vous y rendre cette année, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de la Fête des Lumières 2011.

Quelques sites français pour en savoir plus :

La Fête des Lumières présentée sur le site de la ville de Lyon

Les illuminations de Noël dans Paris

Quelques sites en anglais pour en savoir plus :

Comment fête-on Noël en Australie ?

Comment confectionner des crackers ?

Quelques chants de Noël australiens…

Recettes de Christmas cakes pour gourmets et gourmands

Recettes de desserts de Noël australiens

En savoir plus sur le 26 décembre en Australie (boxing day)

Et une vidéo pour découvrir quelques jardins illuminés

Moan’Phisémy


novembre 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930